LA FANFARE DE GUITARES - FAIRE UN LARGE TAS DE FA - GAFFE A LAURENT DARISE - LE FADA FAT RUINE GRAS - ET GAUFFRE A LA SARDINE - GITANS DE LA RUE FA-RE-FA - UN AS DE GALA TARIF FREE - NIAFEUSE DE TRAFALGAR - LE FRUIT DE SAFRANAGE - UNE AFFAIRE DE ST GRAAL - FRED ET FEU A LA SANGRIA - RAFALE DE FARINE AGITE SUD - FAUNE RARE DEL FAGITAS - LE FARFADET IGNARE FUSE - SUFFRAGE ANAL ET RAIDE - RAA ! EFFERALGAN DE SUITE ! 

 

 

swordraindogbone

la fanfare de guitares trafique tom waits

 

Quand tu aimes il faut partir, disait Cendrars. Tom Waits, poète et chanteur de la mort du rêve américain, est parti lui aussi, à rebrousse-poil du showbiz : californien, il est allé s’installer à New York. La fanfare de guitares lui emboîte le pas en imagination : plutôt que de camper sur des positions et des façons de faire éprouvées, voyons où ça mène de fabriquer un répertoire autour de deux disques fondateurs, grands tournants de l’esthétique du bonhomme, deux disques parus en plein reaganisme et qui parlent de déglingue, de manque de bol, de misère, et de la fantaisie comme soin palliatif. Il s’agit là de rendre hommage à l’auteur et de faire entendre sa poésie mais sans trop de déférence quand même. Une relecture des chansons où l’on ne se prive pas d’arranger, de déranger, de traduire (en français, en gascon, en arabe). Belle opportunité pour se changer les idées après six ans de zimboum de luxe. L’occasion pour la fanfare de guitares d’élargir un terrain musical où elle peut gambader à loisir, dessiner des marelles ou se faire des passes, et puis s’étaler dans la gadoue si besoin. L’occasion de s’essayer à d’autres formes de spectacle, moins zimboumesques. Quoique. 

Swordraindogbone, le nouveau spectacle de la fanfare de guitares. Adaptations, dérangements et traductions : la fanfare de guitares (+ Salma Azmeh & J.M. Leclecq), mise en scène Hervé Taminiaux, ingénieur du son Luis Mazzoni, lumières Jeff Desbœufs. Une production La Goguette avec le soutien de la Maison de la Musique Cap’découverte, où nous remercions chaleureusement toute l’équipe pour leur accueil, leur aide, les facilités et le reste. Merci aussi au Frigo d’Albi et au Galetas de Salvagnac pour leur hospitalité. Fabriqué à la main.

création : dimanche 6 mai 2018 à 16h - Maison de la Musique Cap'Découverte - Le Garric

mercredi 25 juillet à 21h - place(s) aux artistes : parvis de l'église de la Madeleine - Albi  

 

 

une note d'intentions

On l’a déjà dit et répété : faire de la musique ensemble soigne tout ou presque. Fabriquer quelque chose à plusieurs et le donner à voir et à entendre, c’est un sacré truc à faire, on n’en ressort pas tout à fait pareil… Nous, notre truc c’est la musique… Piquer la musique des autres pour s’en faire une histoire à nous avec les moyens du bord. C’est une occupation suffisamment consistante pour pouvoir rester à distance des questions de société,  des questions d’existence. 

En se risquant sur Tom Waits on ne savait pas trop dans quoi on s’aventurait.  On a donc fait comme d’habitude : plein d’idées dans tous les sens, ça discute, ça boit l’apéritif et puis on vote. Tom Wait ? De bonnes chansons, un grand auteur, ok, super !

Mais quand même… Rain Dogs: les arrachés, les fous, les cassés, les paumés… Ceux qui ont décidé de mettre les voiles, ceux qui sont partis pour sauver leur peau, ceux qui se sont pris les pieds dans le tapis, à qui on a mis des bâtons dans les roues, ceux qui n’ont rien vu ni rien compris de ce qui se passait là… embarqués par le flot. Chacun fait avec son propre désastre, comme disent les psys. Tu parles d’une thématique. Chacun s’organise comme il peut sans maîtriser grand chose, et mine de rien c’est tout un programme. Surtout qu’au final on partira comme est venu : tout nu. Vu depuis notre petit confort, le monde raconté par Tom Waits nous secoue drôlement le paletot.

N’empêche, on veut quand même raconter l’histoire de Franck qui fout le feu à sa baraque et qui accuse le chien, ou celle du train aux vitres jaunes, ou celle du monde obscur caché sous nos pieds, ou celle des mecs qui partent sans rien pour faire fortune et qui au final n’auront toujours rien, tous ces personnages qui sortent des rails. Pourquoi raconter ça ? Parce que ce qui est bon, ce sont les histoires, et c’est à ça qu’on s’accroche. Parce que ça parle de nous - de loin, mais de nous, mais de loin, mais de nous quand même. Et puis ça nous rappelle que la folie, la misère, l’effondrement surviennent en vrai parfois, pour certains.

Les chansons de Tom Waits nous renvoient à tout un tas d’illusions, de pulsions, de trouilles et d’envies par lesquelles on passe et qui nous sont familières. Et aussi parce qu’il a de la tendresse pour les humains. C’est bon à cause de ça… c’est peut être même thérapeutique, allez savoir. On devrait s’acheter tous ses vinyles, tiens, et envoyer le ticket de caisse à la sécu, pour voir.

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

la suite en couleurs

 

 

 

La fanfare de guitares, c’est une goguette, une danseuse, un pied de nez, une envie pressante, un Luna Park à monter soi-même. C’est le terrain de jeux sans enjeux de femmes et d’hommes qui font de la musique comme on ferait du jardinage. Ou des crêpes. Quinze manches et un tambour qui font la nique à leur grisaille et qui s’offrent le luxe d’un vrai travail en commun, exigeant et désinvolte. Ces amateurs au sens noble du terme sont devenus, à l’épreuve du feu, des vedettes intercantonnales à qui le succès ne risque pas de monter à la tête. Plus préoccupés de développement (de la couillonnade) personnel(le) que de notoriété, ces citoyens-là ont bien capté qu’il importe de faire - plutôt que de la ramener. Faire ensemble soigne tout ou presque et permet de toucher ce qu’il y a de meilleur dans l’homme – et dans la femme aussi, mais sans se prendre une baffe.

 "Éduquons la joie !" A. Creunier

 

 

plus de rabiot de vidéos : Jésus Java , Louise Marie wa Motema , My Sharona , Coucou Maman , Tainted Love

 

 

 

disque microsillon30 cm 33 tours 1/3

 il nous en reste !

Pochette Fanfare_HD

17€ port compris

 

la fanfare de guitares se déplace pour pas trop cher plus le boire et le manger (contactez-nous en haut à droite)

mais de toutes façons y a que le manger qui nous intéresse :

 

 

"L'information n'est pas la vérité, la vérité n'est pas la justice, la justice n'est pas la beauté, la beauté n'est pas l'amour, l'amour n'est pas la musique. La musique, y a pas mieux."  F. Zappa 

 

  

cheffe

 

 

 

 

foie